Présentation de Coiffe et Perruque Stories

Coiffe et Perruque Stories, c’est la démarche d’un regard posé sur la coiffure, le cheveu et l’histoire qu’ils renferment. Entre actualités et histoire, le blog vise à retracer le parcours des experts de la fibre capillaire, du prêt-à-porter capillaire ainsi que de la culture de la coiffe. Longtemps dissociés, coiffure et mode entre en symbiose afin d’exprimer l’identité de chacun. Entre innovations et astuces, Coiffe et Perruque Stories donne du crédit à un domaine longtemps réduits à l’état de caractéristique de genre. Les cheveux longs n’étant désormais plus synonymes de féminité et les coupes courtes de masculinité, la coupe ne définit plus l’identité mais est l’objet de l’expression du style, de l’humeur et de la personnalité. Extensions, postiches, perruques et tant d’autres ont alors fait leur apparition remplissant le répertoire du prêt à porter capillaire d’une pluralité de possibilités laissant libre court à l’imagination de ceux et celles qui en font l’usage.


Le cheveu a alors subi, au cours des années et des tendances, des transformations qui l’ont tantôt vu s’ébouriffer tantôt vu se plaquer au rythme des brosses et attachés en tous genres. Ainsi, bandana, banane, crêpage des coques des années 60, coupe garçonne des années 20, tresses plaquées, « pin curl » ou encore l’inimitable coupe mulet ont rythmés les modes et les défilés laissant derrière eux des grands noms de la coiffure s’ancrer dans la biographie du cheveu. Et dans cet orchestre symphonique, plusieurs instruments se sont accordés pour former mélodieusement les différents styles qui ont marqués les époques du disco au contemporains. De ce fait, peignes chauffants, boucleurs et autres instruments ont alors, en toute symphonie, chanté le court de l’histoire capillaire.


La coiffe étant devenu un objet d’émancipation, d’affirmation et de représentation, la pluralité de coiffes permet d’atteindre tout type de communautés, de distinguer des coutumes et de s’ouvrir à de nombreuses cultures. De l’évolution de la manipulation du cheveux afro à l’invention du Steampod, chaque pan de la coiffe est recouvert afin de recenser et créditer cet univers capillaire.

Pour plus d’infos capillaires, n’hésite pas à lire nos articles!

crédits: Giphy.com

SUIVEZ-NOUS SUR NOS RÉSEAUX:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s