Jacques Dessange, icône de la coiffure, est décédé


Jacques Dessange, le “coiffeur des stars”, s’est éteint ce mardi 7 janvier 2020. Retour sur sa vie et son parcours.

Un parcours remarquable

Jacques Dessange, de son vrai nom Hubert, naît en 1925 en Sologne d’un père coiffeur qui était la renommée du village. C’est lui qui lui transmet sa passion et son savoir. Dès 1945, il monte à Paris avec l’ambition de devenir coiffeur. Ses débuts sont assez catastrophiques : il est renvoyé une douzaine de fois en un an. Mais se persévérance finit par payer : il est repéré en 1947 par le coiffeur en Vogue Louis Gervais. Cette rencontre lui permet de se faire un nom dans le métier, en 1947 il devient le coiffeur attitré des mannequins de chez Dior.

Il ouvrit son premier salon à Paris en 1954. Il se construit une renommée dans les années 80 en créant une nouvelle tendance : le coiffé-décoiffé. Cette coiffure consiste à un dégradé en étoile qui suit l’implantation et le mouvement naturel des cheveux sur une base carrée.

Le « coiffeur des stars »

Pendant sa carrière, il commence par coiffer des grandes stars du cinéma français comme Jeanne Moreau, Sylvie Vartan, Brigitte Bardot ou encore Claudia Cardinale. Par la suite, son succès se répand à l’international où il a l’occasion de coiffer Liz Taylor, Marlene Dietrich, Ava Gardner ou bien Jean Seberg.

Sa notoriété est tellement grande qu’en 1984 il devient partenaire officiel du Festival de Cannes. Son succès ne fait que grandir, en effet, il est contacté pour de nombreux autres événements comme le Festival international du film américain de Deauville, le Festival international du film de Marrakech et bien d’autres.

Un véritable empire

Au delà d’un simple salon de coiffure, Jacques Dessange est tout un empire. On ne compte pas moins de 1600 salons à travers le monde. En 1974, il fonde une école de formation afin de transmettre son savoir-faire. On en comptabilise désormais 19 dans le monde. Il lance en 1990 sa marque de maquillage qu’il étendra aux produits capillaires, qui sont disponibles dans pas moins de 43 pays.

Afin de toucher une cible toujours plus large, il créa Camille Albane en 1996, une marque plus abordable. Il racheta également l’enseigne Frédérick Moréno dans les années 2000.

Quoi qu’il en soit, Jacques Dessange aura été et restera une figure mondiale de la coiffure.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s